librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

cache cahe batonL'avis d'Adrien :

Les communs, la mise en commun des ressources, l’économie participative et collaborative a de plus en plus le vent en poupe. Si ce n’est dans la réalité, du moins dans les publications récentes, voir le succès de Gaël Giraud avec "Composer un monde en commun", et rien que ces dernières semaines les titres "Retour aux communs", "Le pouvoir subversif des communs", "La condition terrestre: habiter la Terre en communs"...Cache CacheBatonLepage p 157jpg

Sort donc en cette fin d’année un projet au long cours et tout personnel d’Emmanuel Lepage, la magnifique bd, tant dans le fond que dans la forme, "Cache-cache bâton", du nom du jeu en extérieur inventé par les enfants d’une petite communauté d’habitats groupés dont faisait partie Emmanuel Lepage.

Durant quelques années de son enfance au début des années 1970, l’auteur a donc vécu dans une petite communauté d’habitats groupés. L’intention était belle, la réflexion s’est faite peu avant mai 68 et vient de catholiques de gauche en rupture avec l’institution cléricale. Emmanuel Lepage fait témoigner tous les protagonistes et va montrer comment petit à petit, cette utopie va se transformer, faire naître des rancœurs et comment les petites querelles vont faire capoter un projet qui reste néanmoins beau et une piste à creuser pour un avenir plus solidaire. Captivant et inspirant !

Futuropolis, 29.90 €btn commande

le secret de la force surhumaineL'avis d'Adrien :

L'immense joie de retrouver Alison Bechdel, 16 ans après sa relation (littéraire) au père dans « Fun Home », 10 ans après sa relation (psychanalytique) à la mère dans « C'est toi ma maman ? », si vous n'avez jamais testé, foncez, ce sont des bd qui resteront ! le secret de la force surhumaine bis

Elle nous parle donc ici entre autre chose car Alison Bechdel c’est aussi l’art de la digression, de son addiction au sport, ce qu'elle inflige à son corps mais également et principalement, les bienfaits et la respiration que le yoga, le vélo, la course à pied... lui apportent.
Elle nous parle toujours aussi de son identité sexuelle, de ses tourments, de la relation de l'humain à la nature, ici à travers les exemples poétiques, littéraires et philosophiques de Ralph Waldo Emerson, Samuel Taylor Coleridge, Margaret Fuller, Jack Kerouac (et notamment le magnifique « Les clochards célestes », un conseil, foncez aussi !) et Gary Snyder.

220 pages d'érudition emballante, de drôlerie, de trouvailles de mise en forme (et attention jeu de mots, de remise en forme), d'illustrations à la fois précises et relâchées et une mise en couleur sublime, une médaille d’or on vous dit !btn commande

Denoël Graphic, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Lili Sztajn, 26 €

dernier week endL'avis d'Adrien :

La rentrée 2022 de Bastien Vivès, ce n'est pas que la bdcul 'Burne Out' (après les fameux 'Décharge mentale' et 'Les melons de la colère' dans la même collection), c'est aussi et surtout « Dernier week-end de janvier » où à l'inverse des trois outrances – celles-ci étant aussi assez fun - précitées, on retrouve toute la finesse et la sensualité des traits de l’auteur qui lui ont valu le succès du 'Goût du chlore', 'Polina'...dernier week end bis
Tout se passe durant le week-end du Festival de la bande dessinée d'Angoulême et démarre quand un bédéaste ayant eu un certain succès doit faire une dédicace pour le mari d'une femme. Cette épouse est, avouons-le, plutôt fatale, son mari, nous allons le voir, l’est tout autant (fatal), une sorte de caricature de XIII, mâchoire carrée, mâle alpha,.. Le bédéaste, passablement fatigué, devant rejoindre sa femme et ses enfants le dimanche pour les fiançailles de son fils, tombe évidemment éperdument sous le charme de cette épouse.
Il y a dans cet album des scènes admirables, remarquables, inoubliables, tant au niveau du fond que de la forme, notamment une piste de danse enflammée où les deux quinquas se déchaînent en compagnie de gens de trente ans leurs cadets.

Et comme c'est beau de suivre ces deux amoureux clandestins qui ne sont pas forcément passés à côté de leur vie mais ont envie de profiter jusqu'à la lie de cette petite parenthèse enchantée. Du tout bon Vivès !btn commande

Casterman, 20 €