librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

autre tambourL'avis d'Adrien :

Véritable trésor caché de la littérature américaine, roman qu’on peut qualifier de courageux à l'époque où il est écrit et édité, le début des années 1960, « Un autre tambour » aborde le racisme et tire sa force du fait que les narrateurs sont blancs. Il démontre par là qu'il n'y a pas de problème noir en Amérique mais que le racisme est un problème de blancs.
Que se passerait-il donc si tous les noirs quittaient du jour au lendemain, sans expliciter leur départ, une ville des Etats-Unis ? Comment réagiraient les blancs ? C'est cette question et des tas d'autres que nous pose William Melvin Kelley avec son splendide et percutant premier roman.

Le titre du roman est tiré d'une magnifique citation de Thoreau mise en exergue du livre : "Quand un homme ne marche pas au pas de ses camarades, c'est peut-être qu'il entend le son d'un autre tambour."

Édité pour la première fois en français en 1965 par les éditions Casterman - décidément les éditeurs traditionnellement dédiés à la bande dessinée aiment ce roman – et déjà un grand succès critique et populaire suite à sa publication en 1962 aux Etats-Unis, ce texte a été remis au goût du jour par une journaliste du New Yorker en 2018 soit un an après le décès de l'auteur et permis sa réédition aux Editions Delcourt. Le voici édité en cette rentrée 2020 en poche chez 10/18.btn commande

10/18, traduit de l'anglais (États-Unis) par Lisa Rosenbaum, 7.85 €.

Disponible en version numérique par ici !

021L'avis d'Adrien :

Après "La daronne", Hannelore Cayre contrecarre à nouveau l'adage wallon "c'est tôdi les p'tits qu'on spotche" dans "Richesse oblige", récit entrecroisé se déroulant sur deux époques, la fin du XIXè et le début du XXIè.

Blanche, une jeune mère célibataire peinant à joindre les deux bouts découvre à notre époque qu'elle fait partie du même arbre généalogique qu’une famille richissime. Au dix-neuvième siècle, il n’était pas rare que les nantis louent les services de pauvres bougres pour remplacer leur fils sur le front de guerre. Par le truchement d'un de ces remplacements militaires à l'époque de la Commune et un concours de circonstances que vous découvrirez, Blanche et les fameux de Rigny sont bel et bien liés. Blanche entreprend alors de remonter les échelons familiaux et ipso facto sociaux à coups d'enquête et, il faut bien le dire, de dézingage en règle. Comme le dit si bien le quatrième de couverture, elle élague toutes les branches pourries de l’arbre généalogique.

L’autrice, de vrais drames sociaux livre d’ardentes satires, un peu comme si Chabrol faisait un remake à sa sauce du Kill Bill de Tarantino.btn commande

Toujours aussi jubilatoire !

Editions Métailié, 18 €

club des amisL'avis d'Adrien :

Après avoir pu suivre Tulipe dans ses aventures d’animal adulte au cours de trois magnifiques albums, nous voilà projetés dans l’enfance de Tulipe et dans les prémices de son « club des amis ».

Loin de l’existentialisme mélancolique du Tulipe « pour les grands », on retrouve tout de même tout ce qui fait le charme du monde de notre ours adoré, un minimalisme reposant pour les décors, des couleurs pastel apaisantes, des détails et des réflexions fins et amusants et fondamentalement des personnages bien campés par Tulipe et ses amis le serpent Crocus et l’oiselle Violette. La joie de les voir se rencontrer se poursuit toute une hibernation durant laquelle les trois compères vont apprendre à se connaître, tisser leurs liens d’amitié et vivre des petites aventures hors du commun.

L’album démarre à la fin de l’hiver (durant lequel le jeune trio décide donc de former "un club de mangeurs de tourtes ?", "un club d'hibernation ?", mais non, "un club des amis !", pardi)  et s’achève par une fête au début du printemps. La neige fond, les arbres reverdissent, la rivière se libère de la couverture de glace qui l’entourait, les parents de Crocus et Violette sont revenus et c’est tout un monde qu’on a découvert avec joie dans cette pause hivernale.
btn commande
Un premier album drôle et adorable pour les enfants de trois à huit ans.

Editions 2024, collection 4048, 12 € 

club des amis bis

029bisL'avis d'Adrien :

Coup de cœur absolu pour cette série à lire de toute urgence où l’on suit Tulipe et ses amis l’Arbre, le Caillou, les serpents Crocus et Mimosa, les oiseaux Violette, Rose et Cosmos, Narcisse le tatou qui ressemble furieusement à un pangolin – mais évitez de le lui dire pour ne pas le froisser d’autant qu’il attrape la grippe lors d’un épisode.

Tulipe est un ours en short peu ambitieux et très sage qui adore ne rien faire ce qui enrage les autres animaux qui, les uns veulent voyager, d’autres bâtir des édifices, d’autres encore écrire de la poésie épique. Tout un monde se présente à nous, formellement assez minimaliste mais chaque détail compte et au gré des discussions de chacun c’est toute l’humanité qui est représentée avec ses malheurs, ses joies, ses différences, son altérité.

Il y a beaucoup d’humour, un humour à la fois désespéré et revivifiant. Tulipe met en perspective les grandes questions fondamentales – qui sommes-nous ? d’où venons-nous ? où allons-nous ? – la place des êtres vivants sur terre et de la terre dans l’univers d’une façon intelligente et très fine, non moralisatrice, avec un angle décalé, dans ce sens où on accomplit un pas de côté. Le contraste entre existentialisme et légèreté est d’autant plus frappant que les couleurs pastel nous font garder un pied dans un monde doux et enfantin.

Chaque âge peut se nourrir de toutes les petites et grandes leçons de vie qui sont tirées par Tulipe et ses amis. On y parle poésie, amour et philosophie au fil des trois albums sortis jusqu’ici « Tulipe », « Les voyages de Tulipe » et « Tulipe et les sorciers ».

A peine le rabat de couverture lu que vous êtes plongés dans le bel univers de Tulipe :
« La vie ? Un sacré sac de petits tracas et de grandes contrariétés. Mais comme le dit si bien le serpent Crocus : - Avec des pauses crêpes, ça passe. »

Editions 2024, Tulipe, 17 €, Les voyages de Tulipe, 15 €, Tulipe et les sorciers 15 €btn commande

 

 029quater

 

hector et louisL'avis d'Adrien :

Louis est un petit garçon richissime qui vit principalement en compagnie de son majordome Hector, ses parents travaillant la plupart du temps à l’étranger. La vie du petit Louis est réglée comme du papier à musique : le matin, Hector le conduit en limousine à l’école et vient le rechercher en fin d’après-midi pour sa leçon de piano à 17h, son apprentissage du mandarin à 18h, son cours de tennis à 19h et après la douche et le dîner à 20h, une visioconférence avec ses parents avant d’aller se coucher.hector et louis bis

Sauf que voilà, cette fois Louis n’en veut plus de cette vie, entre surmenage et monotonie, Louis refuse de se lancer activement dans sa journée. C’est alors qu’Hector le majordome entre pleinement en jeu et lui montre que l’aventure et la joie peuvent se retrouver partout dans le quotidien et d’une journée grise Hector montre à Louis comment y mettre de la fantaisie.

Un bel album rempli d’allégresse qui développe l’imaginaire. On le commence avec le cœur serré et on le finit avec le cœur léger.

Actes Sud Junior, 16 € btn commande