librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

suite inoubliable mizubayashiCe vendredi 28 juin à 18 heures, nous vous convions au Namur Concert Hall pour une rencontre exceptionnelle avec le romancier Akira Mizubayashi. Cette soirée flamboyante terminera notre saison de rencontres au moment où s'ouvre le Festival Musical de Namur.

Deux passions éclairent la vie de l’écrivain japonais Akira Mizubayashi – la langue française, découverte par hasard à la radio lorsqu’il a 17 ans et qu’il fera sienne, et la musique.

De roman en roman, Akira Mizubayashi explore avec finesse les univers musicaux qui lui sont chers. Peu de romanciers écrivent la musique avec une telle puissance évocatrice: chez lui, les mots donnent à entendre.

jefferson mourlevat fbC'est notre hérisson préféré. Son costume de tweed, ses études de géographie, son air timide: rien ne le prédispose à l'aventure. Et pourtant Jefferson n'a pas son pareil pour résoudre les enquêtes les plus complexes. Avec son meilleur ami le cochon Gilbert, ils forment le plus attachant des duos. Humour, courage, débrouillardise... et des casseroles entières de spaghettis lorsque le moral n'est pas au rendez-vous: c'est certain, on ne peut qu'être sous le charme!

Ce samedi 8 juin à 16h30, dans le cadre du Festival Les Passerelles

anna akhmatova portrait brisacL'avis d'Anouk:

 

Je vais tout droit et de travers

vers jamais et vers nulle part,

comme un train qui déraille.

 

La vie d'Anna Akhmatova (1889-1966) est une flamboyance. De sa grand-mère tatare, dont elle a pris le nom, elle tient la fierté, l'insoumission, des dons de voyance. "Princesse et saltimbanque", Anna Akhmatova marque ceux qui la croisent par son charisme et sa singulière beauté. Elle écrit dès l'adolescence et épouse à 20 ans un poète symboliste. Elle le suit à Paris où elle devient muse et maîtresse d'Amedeo Modigliani – Vous êtes en moi comme une hantise, lui écrit-il.

Elle a vingt-trois ans lorsque paraît son premier recueil, Le soir. Le succès est immédiat et place Anna Akhmatova au centre d'une génération poétique au génie fulgurant et aux destinées tragiques. Aux côtés d'Ossip Mandelstam, Boris Pasternak et Marina Tsvetaeva, Anna Akhmatova incarne cette génération sacrifiée sur l'autel d'un siècle sanglant. Tous connaîtront la terreur, le chagrin, la déportation, la persécution.

Les gens se bousculent aux lectures que donne Anna Akhmatova, ils font un triomphe en 1917 à Prokofiev qui met en musique ses poèmes. Sa poésie circule bien au-delà des cercles intellectuels, et par milliers les gens récitent de mémoire les vers d'Anna Akhmatova. C'est que sa poésie touche au cœur: "son domaine, écrit Geneviève Brisac, ce sont les sensations humaines transformées en musique, les émotions réinterprétées à travers les mythes grecs ou les figures bibliques (...). Ce sont les gestes secrets du quotidien soudain visibles, les regrets et le tragique de la vie. La fuite du temps, le mystère de la fuite du temps et des visages méconnaissables quand le chagrin a passé sur eux".

Dès 1925, les autorités soviétiques, qui reprochent à Anna Akhmatova son goût pour l'intime, lui interdisent de publier. Pour le régime, elle est à la fois nonne et putain, rétive à la Révolution. Dès lors, sa vie se fait destin.

Le miel sauvage a une odeur de liberté

La poussière, c'est un rayon de soleil

La violette a l'odeur d'une bouche de fille

L'or ne sent rien.

L'amour a une odeur de pomme

Mais nous savons mieux que personne

Que le sang ne sent que le sang

anna achmatova par modiglianiL'odeur du sang, Anna Akhmatova ne la connaît que trop. Deux de ses maris sont assassinés. Son fils connaît la prison et la déportation. Ses amis poètes meurent dans la violence. Malgré tant de deuils et de chagrins, elle se refuse à quitter l'Union Soviétique et partage la vie des femmes russes. Avec elles, elle fait la file devant les prisons pour prendre des nouvelles de leurs fils, elle traverse Leningrad assiégée pour trouver de quoi manger, elle ruse pour échapper à la surveillance généralisée et maintenir la dignité. Interdits de publication, les poèmes d'Anna Akhmatova circulent clandestinement et accompagnent toutes les tragédies traversées par son peuple. Lorsqu'elle meurt, en 1966, une foule énorme se rassemble, hébétée de douleur. Les autorités ne peuvent empêcher cette manifestation, mais confisquent toutes les photos qui en sont prises.

Il fallait toute la générosité, l'audace et la vive intelligence de Geneviève Brisac pour s'emparer d'une vie comme celle d'Anna Akhmatova. Le livre qu'elle lui consacre est passionnant de bout en bout, nouant en beauté les fils éparpillés de l'œuvre et de la vie. Geneviève Brisac rend grâce à la liberté, à la force de caractère, à la clairvoyance et à l'humour dont Anna Akhmatova ne s'est jamais départie. 

Anna Akhmatova, portrait est un livre écrit en amitié et en connivence, et on le reçoit de la même façon: d'âme à âme. Il se joue dans ces pages tout ce qui est essentiel à nos vies: l'amour, l'attention à l'humain, la quête de la beauté, la littérature.

 

Éditions Seghers, 19 eurosbtn commande

souris sorciere spiessertL'avis d'Anouk:

Elle s'appelle Sophie Duval, mesure à peine 9 centimètres et est tout juste diplômée de l'École Internationale des Sorcières. Ah, c'est certain, cette souris-là n'est pas banale! À petite taille, petits sorts: une souris sorcière ne peut pas pratiquer de grande magie. Sophie en revanche n'a pas son pareil pour faire pousser les moustaches ou pleuvoir les haricots verts.

Avec sa fidèle Minouche, une araignée apprivoisée qui miaule et ronronne (bien sûr, Sophie ne pouvait se permettre un chat noir comme les autres sorcières), les voici installées au cœur de la Forêt Mystérieuse. Et les clients ne manquent pas, Sophie est une super Sorcière de Proximité.

Un matin pourtant, la douce routine est chamboulée par l'arrivée de trois enfants qui ont un sacré problème: un couple d'ogres mangeurs de chair fraîche vient de s'installer dans les parages. La magie de notre souris sorcière suffira-t-elle à mettre les deux affreux hors d'état de nuire? La magie, peut-être pas, mais Sophie a aussi de bonnes réserves d'imagination, de pleins sacs de ruse et tout ce qu'il faut de malice...

La suite? Vous la découvrirez dans cet album désopilant, où Rudy Spiessert nous tient en haleine avec le talent qu'on lui connaît. Rebondissements, joyeux clins d'oeil, rythme trépidant et une galerie de personnages savoureux: les ingrédients sont réunis pour un album... magique!

L'École des Loisirs, 15 eurosbtn commande

la vache la plus riche du mondeL'avis de Maryse:

Une vache fait la sieste à l’ombre d’un pommier, bercée par le bruit du vent dans les branches et le doux mouvement des nuages dans le ciel, lorsqu’un cochon arrive. Ce dernier lui explique doctement qu’en ramassant toutes les pommes, la vache pourrait faire des tartes, plein de tartes. Puis aussi des compotes, plein de compotes, et les vendre. Et, avec l’argent, acheter plus d’arbres fruitiers, puis ériger une usine pour les exploiter, puis d’autres usines, dans le monde entier, bâtir un empire, devenir une star adulée, avoir du pouvoir, de l’influence, bref… devenir la vache la plus riche du monde ! WAOUH !

Et après ? Qu’est-ce qu’elle pourrait faire avec tout son argent, la vache la plus riche du monde ?... Enfin s’acheter la tranquillité et le temps d’une sieste à l’ombre d’un arbre.

Absurde, non ?

Voici une histoire rigolote, qui aborde de manière subtile le rapport à la richesse, et rappelle avec beaucoup d’humour, à hauteur des enfants que nous sommes tous, que le bonheur réside avant tout dans les choses simples qui nous entourent.

À partir de 4 ans.

Les Arènes Jeunesse, 14 euros.btn commande