librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

traverser la nuit le correL'avis de Maryse:

Début 2019, la colère sociale gronde sous des camisoles jaune fluo aux quatre coins de France. Hervé Le Corre plonge son lecteur dans les tréfonds d’une Bordeaux – sa ville – grise et détrempée.

Plusieurs trajectoires s’y entremêlent.

Le commandant Jourdan, de la crim’, est un flic à la dérive. Continuellement confronté à une violence macabre, il est embourbé, mutique, il s’éteint et s’éloigne inexorablement de sa femme et de sa fille. Branché depuis trop longtemps sur une enquête de féminicides, il erre jour et nuit dans les bas-fonds de cette métropole poisseuse, tantôt chasseur de macs, tantôt prédateur de trafiquants et de criminels sordides. Puis un jour, il croise Louise…

Louise est une mère célibataire trentenaire. Fille d’enseignants décédés accidentellement, ancienne toxicomane, elle parvient à joindre les deux bouts en travaillant comme aide-soignante à domicile auprès de personnes âgées dévorées de solitude. Elle élève seule son petit garçon, unique être capable d’enchanter un quotidien rongé par l’angoisse permanente. Louise est harcelée et violentée par son ex. C’est ainsi qu’elle croise Jourdan.

Christian est un être inepte et banal. Élevé dans la fange par une mère abjecte, une rage destructrice et une soif de domination l’habitent.

Chacun d’entre eux traverse sa nuit, glaciale et infinie.

L’écrivain, loin d’être à son coup d’essai, aborde avec beaucoup d’intelligence des sujets graves et brûlants: sexisme, domination masculine, violences conjugales... Son écriture est ciselée, poétique même – comme des faisceaux de beauté au cœur des ténèbres. Mais surtout, la structure psychologique des personnages est d’une telle justesse que leur désarroi retentit en dehors de la lecture ce qui, selon moi, reste l’un des ingrédients premiers d’un grand roman. Voici un polar déroutant, terriblement intense. Pour les amateurs du genre et tous les autres, de l’excellent Le Corre, donc.

 

Rivages, 20.90 eurosbtn commande

Disponible en format numérique ici

021L'avis d'Adrien :

Après "La daronne", Hannelore Cayre contrecarre à nouveau l'adage wallon "c'est tôdi les p'tits qu'on spotche" dans "Richesse oblige", récit entrecroisé se déroulant sur deux époques, la fin du XIXè et le début du XXIè.

Blanche, une jeune mère célibataire peinant à joindre les deux bouts découvre à notre époque qu'elle fait partie du même arbre généalogique qu’une famille richissime. Au dix-neuvième siècle, il n’était pas rare que les nantis louent les services de pauvres bougres pour remplacer leur fils sur le front de guerre. Par le truchement d'un de ces remplacements militaires à l'époque de la Commune et un concours de circonstances que vous découvrirez, Blanche et les fameux de Rigny sont bel et bien liés. Blanche entreprend alors de remonter les échelons familiaux et ipso facto sociaux à coups d'enquête et, il faut bien le dire, de dézingage en règle. Comme le dit si bien le quatrième de couverture, elle élague toutes les branches pourries de l’arbre généalogique.

L’autrice, de vrais drames sociaux livre d’ardentes satires, un peu comme si Chabrol faisait un remake à sa sauce du Kill Bill de Tarantino.btn commande

Toujours aussi jubilatoire !

Editions Métailié, 18 €

unite 8200 - alfonL'avis de Patrick:

"Qui donc était le chat, et qui donc la souris?"

L'unité 8200 existe, l'Israélien Dov Alfon l'a intégrée durant son service militaire. Unité d'élite spécialisée dans le renseignement technologique, elle est le visage ultramoderne de cette rengaine éternelle: la guerre.

Jouant avec les codes du thriller et du roman d'espionnage, Dov Alfon entremêle géopolitique, intérêts privés, rivalités et intrigues de palais. Qui sert qui, qui surveille qui, qui pense quoi: dans cette course-poursuite menée à vive allure, mieux vaut ne pas se fier aux apparences.

Bluffant et très malin!

Liana Levi, traduit de l'anglais par Françoise Bouillot, 21 €
btn commande