librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

printemps parlange coverL'avis de Maryse:

Ce livre est une fenêtre ouverte sur la vie.

Adrien Parlange tisse le fil de la vie d’un homme, de son plus jeune âge au soir de son existence. D’un adroit et délicat travail de découpe, chaque page – chaque âge ou période de vie – est une fenêtre ouverte sur la suivante, laissant de même une lucarne entrebâillée sur la précédente. Ainsi s’écoulant les printemps d’une vie… Plus qu’un livre, voici un album d’artiste, dans lequel le beau engendre l’émotion jusqu’à la dernière page.

La Partie, 22.90 €btn commande

 

 

 

 

 

 

printemps parlange 4printemps parlange 10printemps parlange 34

pas de souci blanvilainL'avis d'Adrien:

Chloé aborde la trentaine avec angoisse. Tout va bien dans sa vie à Paris, pas de souci, mais quand le ver est dans le fruit, il faut l’en déloger. Elle commence alors une analyse et sa psy vient fatalement lui annoncer que ses parents lui cachent un lourd secret. S’en découle alors des rebondissements en cascade aboutissant inévitablement sur une fin en apothéose…

Car à quelques centaines de kilomètres de là se joue un autre acte avec Patricia, Lucette et Gérard, dans une petite ville de Normandie où Chloé et sa famille ont vécu il y a une vingtaine d’années. C’est l’enchevêtrement intime des histoires du trio normand avec celles de Chloé et sa famille qui va faire exploser la tension humoristico-dramatique.

 Comédie de mœurs hilarante se situant à la fois dans un milieu bourgeois parisien et la classe populaire normande, Pas de souci fait éclater des rires à foison. Luc Blanvillain a le don de croquer ses personnages, de les faire parler – aah Gérard, le loser pas si magnifique, grrr… Jean-Charles, le père de Chloé, ce bourgeois je-sais-tout – pour notre plus grand plaisir.

Une lecture réjouissante! btn commande

 

Quidam, 22 €

9782754112802 001 TL'avis d'Anouk:

"Je peins des paysages remémorés que j’emporte avec moi, ainsi que les souvenirs des sentiments qu’ils m’ont inspirés".

Profitant d’une copieuse rétrospective consacrée à Joan Mitchell par la fondation Vuitton, les éditions Hazan ont la belle idée de publier en français ce livre qui fera date.

Joan Mitchell est une formidable peintre de paysages, ceux que l’on porte en soi comme ceux que le monde nous offre. Son lyrisme, la lumière qui émane de ses toiles, sa palette formidablement audacieuse font d’elle une artiste majeure de la deuxième moitié du 20e siècle. Le livre signé par l’historienne de l’art Sarah Roberts multiplie les angles d’approche pour éclairer une œuvre née dans le compagnonnage des peintres abstraits américains mais nourrie aussi par la peinture classique, de Chardin à Monet, par la musique, par la littérature. Les reproductions sont splendides, qu’il s’agisse des plus célèbres polyptiques, des œuvres sur papier ou des carnets de travail.

Un bel hommage à une œuvre flamboyante et à une femme artiste à la liberté inspirante.

Hazan, 49.90 €btn commande

naphtaline oteroL'avis d'Adrien:

Cela commence par l’enterrement de Vilma auquel peu de gens assistent et pour cause, Vilma a tourné le dos à sa famille excepté à sa petite-fille, Rocío, qui par certains côtés lui ressemble beaucoup.

Cette jeune fille qui se cherche va emménager dans la maison de sa grand-mère et retracer le parcours de celle-ci, la fuite d’Italie au moment de l’accession de Mussolini au pouvoir, la pauvreté, une aspiration à des études non assouvie, le mariage forcé à un voisin après que l’homme, qu’elle pensait l’homme de sa vie et avec qui elle attendait un enfant, l’ait abandonnée… Bref pas mal de raisons de devenir amère, acariâtre.

 

Le dessin tout en rondeur enveloppante, les couleurs vives et tranchées, l’humour malgré tout, les trouvailles scénographiques d'Otero Sole nous immergent dans la quête d'identité et d'affirmation de Rocío, dans sa révolte sourde, dans cette transmission posthume bancale entre une grand-mère revêche et pour cause ! et une jeune fille qui se cherche dans une Argentine en pleine crise politique. Brillant!

Éditions Cà et Là, traduit de l'espagnol (Argentine) par Éloïse de la Maison, 25 €btn commande

 

promesse galgutL'avis de Régis:

Damon Galgut est un immense écrivain sud-africain. Son œuvre, traduite par les éditions de L'Olivier, est à découvrir toutes affaires cessantes.

De livre en livre, Galgut scrute son pays et décortique avec une force insoutenable les ravages du racisme ordinaire.

Son dernier roman, La promesse, a reçu le Booker Prize en 2021 et est paru en français en mars dernier. C'est, sans aucun doute, un véritable choc de lecture qui vous attend.

Une femme meurt dans une famille blanche de propriétaires terriens, près de Pretoria. Elle a à peine quarante ans, un mari, trois enfants et elle quitte ce monde avec une demande, presqu'une supplication: que son époux lègue à Salome, la domestique noire, la petite maison qu'elle occupe, au bout de leurs terres. L'instant est déchirant, l'homme pleure. Et il promet.

Cette promesse sera le coeur-même de ce roman saisissant. Car elle ne sera pas tenue, car elle n'aura de cesse de diviser cette maudite famille Swart. Car elle est le reflet d'un pays divisé, écartelé, malade.

Sur une trentaines d'années, de 1986 à 2018, Galgut explore le déclin d'une famille, les rancoeurs, les regrets et les convoitises qui détruiront chacun de ses membres. Roman choral,  La  promesse n'est pas pour autant une saga familiale. C'est davantage le portrait d'une société, et une réflexion puissante sur le racisme.  

Politique, poétique, dérangeant, lumineux, inoubliable. La promesse est un texte rare, ne passez pas à côté.

 

Éditions de l'Olivier, traduit de l'anglais (Afrique du Sud) par Hélène Papot, 23 €btn commande

Disponible en format numérique ici