librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Lectures
Focus sur les Éditions des Éléphants

interdit aux elephants - mantchev1Coup de projecteur sur une maison d’édition que nous suivons avec passion depuis sa création il y a trois ans: les Editions des Eléphants.

Lire la suite...
 
Le Renard et le Lutin - Astrid Lindgren et Eva Eriksson

renard et le lutin - lindgren erikssonL'avis d'Anouk:

Oh, le bel album pour attendre Noël! Il est signé par deux Suédoises à qui la littérature jeunesse doit beaucoup: l'immense Astrid Lindgren, mère de l'inoxydable Fifi Brindacier mais aussi auteure d'innombrables romans, de contes, de pièces de théâtre..., et Eva Eriksson, une illustratrice à l'univers espiègle et généreux. En 2001, Eva Eriksson a reçu le prestigieux Prix Astrid Lindgren, considéré comme le "Nobel de l'illustration". À travers les époques, il y a donc bien des échos entre le petit monde de ces deux grandes dames.

Mais ouvrons plutôt Le renard et le lutin, tout juste paru chez Pastel. C'est la nuit. La neige et les étoiles éclairent le chemin d'un renard affamé, qui quitte la forêt pour s'approcher d'une ferme. Alors que les enfants fêtent Noël bien au chaud, le renard espère trouver de quoi guérir sa faim: une poule, peut-être? L'inquiétude monte chez les petits lecteurs... Mais un lutin est là, qui veille au bien-être du petit monde de la ferme. Bienveillant, prévenant, ce brave lutin suggérera au renard de partager sa bouillie. Les poules sont sauvées, l'équilibre préservé, et le renard n'est plus un intrus mais un ami qu'on accueille et qu'on respecte.

La nuit est belle sous les pinceaux d'Eva Eriksson, elle se peuple d'images à la douceur réconfortante qui forment un écrin parfait pour ce ravissant conte scandinave.

 

Une histoire de solidarité et d'attention aux autres, jolie façon d'en appeler à la magie de Noël.

 

Pastel, traduit du suédois par Alain Gnaedig, 13 €

On ne manquera pas non plus le magnifique "Lutin veille", un autre conte d'Astrid Lindgren somptueusement illustré par Kitty Crowther. C'est aussi un album Pastel, et la chronique est ici.btn commande

 

renard lutin2

 
A son image - Jérôme Ferrari

a son image - ferrariL'avis d'Anouk:

Depuis 2001 et la parution de son premier livre, Variations sur la mort, Jérôme Ferrari construit une œuvre incontournable dans le panorama de la littérature française contemporaine. Couronné par le Prix Goncourt pour Le sermon sur la chute de Rome (Actes Sud, 2012), Jérôme Ferrari s'interroge de livre en livre sur la façon dont les mondes se défont et finissent par disparaître. La beauté sombre et désenchantée de l'écriture, les questionnements philosophiques (notamment autour du mal et de sa représentation), le travail de mémoire et la relation puissante à la terre corse: autant de fils rouges qui courent à travers une œuvre profondément cohérente.

À son imagequi paraît aujourd'hui, est un livre à la richesse infinie, qui tresse de nombreuses lignes de force et de tension, des destinées multiples, des éclats de réalité dans le tissu de la fiction. Et ce tressage est serré, ramassé, comme le titre du livre qui en trois petits mots condense bien des significations et bien des résonances.

Le roman propose une passionnante réflexion sur l'image, et singulièrement l'image photographique. On connaît l'intérêt de Jérôme Ferrari pour cette thématique: c'est sur la contemplation d'une photographie que s'ouvrait Le sermon sur la chute de Rome. En 2015, dans À fendre le coeur le plus dur, écrit à quatre mains avec Oliver Rohe, Jérôme Ferrari posait, à partir des photos de Gaston Chéreau sur la guerre italo-lybienne de 1911, la question éminemment contemporaine de la représentation de la violence, entre nécessité de témoigner et obscénité de représenter.À son image poursuit donc un chemin arpenté depuis longtemps par Jérôme Ferrari. Il le fait en choisissant de recourir à la fiction.

Au centre du livre, un formidable portrait de femme. Antonia naît en Corse, dans les années 1960. Parce qu'elle se passionne pour les photos de famille, son oncle et parrain lui offre un appareil photo pour ses 14 ans. C'est l'instant décisif, qui décidera de sa vie entière. Après des études avortées à Nice, Antonia rentre en Corse et trouve, grâce à son oncle encore, un poste de reporter photo dans un journal local. Dans les années '90, lassée de l'insignificance de son travail quotidien, elle prend un long congé pour se rendre dans la Yougoslavie en guerre. Elle voudrait par ses photos rendre compte, éveiller les consciences, être comme les photographes qu'elle admire "utile, courageuse et obstinée".

Mais Antonia n'est pas seulement une photographe, c'est aussi une fille, une soeur, une femme amoureuse, dont nous suivons le long et parfois douloureux chemin vers l'affranchissement dans une Corse au virilisme omniprésent. Les relations d'Antonia et ses proches sont aussi un des axes du livre, et notamment la relation la plus intime, la plus conflictuelle, la plus passionnée: celle qui la lie à son oncle et parrain, qui est aussi prêtre, et à qui revient cette tâche impossible de célébrer les funérailles d'Antonia.

Car Antonia meurt, à 38 ans, dans les premières pages du roman. Elle qui a tant regardé, elle meurt d'un éblouissement, qui emporte sa voiture dans un ravin de l'Ostriconi. C'est à déplier toutes les vies d'Antonia que s'emploie le roman, épousant la structure de la messe de ses funérailes.

Roman d'un échec, roman du doute et de la désillusion, À son image est un livre intense et poignant, construit selon un dispositif narratif imparable. Jérôme Ferrari y fait éprouver à chacun de ses lecteurs d'éprouver au plus intime tout le tragique de la condition humaine.

 

Actes Sud, 19 €btn commande

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 67