librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Lectures
Le champ de bataille - Jérôme Colin

champ de bataille - colinL'avis d'Adrien:

Trois ans après son premier roman, "Eviter les péages", Jérôme Colin nous revient avec ce qui pourrait bien en être une suite. Après nous avoir narré les turpitudes de la crise de la quarantaine d'un jeune père, nous suivons un père éprouvé par la crise d'adolescence de son fils.

Jérôme Colin nous donne à voir un père dépassé par les événements familiaux et rattrapé par l'actualité internationale. Son couple semble englué dans la routine, sa fille est toujours dans l'insouciance de l'enfance mais pour combien de temps encore, et son fils, quant à lui, est en perpétuelle opposition. Ce dernier, odieux avec toute la famille, retranché en permanence dans sa chambre, un chaos sans nom,  communiquant en onomatopées injurieuses, revient tous les jours avec un journal de classe de plus en plus saturé de notes de discipline.

Avec beaucoup d'humour, de tendresse et de lucidité, Jérôme Colin transforme brillamment l'essai du premier roman.

Éditions Allary, 20,40 €btn commande

 
Le pouvoir - Naomi Alderman

le pouvoir L'avis d'Edith:

Avec « La servante écarlate », Margaret Atwood proposait une dystopie où les femmes sont majoritairement reléguées au rôle de domestiques et cantonnées dans leur fonction reproductrice.

Avec « Le pouvoir », Naomi Alderman propose l'inverse. Un début d'utopie: un beau jour, les adolescentes de 15 ans découvrent une à une qu'elles peuvent maitriser un étrange pouvoir électrique. Peu à peu, toutes les femmes découvrent ce pouvoir en elles et se retrouvent capables de se défendre – et d'attaquer – avec une force qu'elles n'avaient jusque là jamais eue, renversant peu à peu les rapports de force entre les sexes. Mais au fil des pages, le roman devient dystopie. Des femmes, grisées par ce nouveau pouvoir physique et l'accès au pouvoir qu'il permet, en viennent à commettre les mêmes crimes autrefois perpétrés par des hommes.

Ce qui est au début intéressant (un artefact féminin qui rétablit l'équilibre), voire carrément excitant (un super pouvoir!), s'avère vite dérangeant. Ce qui s'annonçait comme un jouissif roman rétablissant l'égalité entre les sexes et l'avènement d'une société meilleure devient un exercice de visualisation, enrichissant mais perturbant. L'auteure décline effectivement des situations brutales actuelles de domination en inversant les rôles: les hommes sont dominés, les femmes sont dominantes. Au final, une réflexion colorée sur le pouvoir dont lectrices et lecteurs ne ressortiront pas indifférents.

Calmann Levy, traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Christine Barbaste, 24,55€ btn commande

 

 
C'est nouveau: les ateliers L'as-tu lu


ateliers astulu 2La librairie Point Virgule est heureuse de vous présenter ses tout nouveaux "Ateliers L'as-tu lu", des lectures et des activités pas comme les autres pour les enfants de 4 à 8 ans!



Lecture d'albums, joyeuses animations sur les thèmes choisis, invités inattendus,

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 59