librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Lectures
De pierre et d'os - Bérengère Cournut

de pierre et dos - cournutL'avis d'Anouk:

C’est un livre doux et puissant. Il se tient avec grâce sur un fil fragile, quelque part entre le conte, le récit ethnographique et la poésie. Avec « De pierre et d’os », Bérengère Cournut confirme la singularité de son chemin d’écriture.

Nous suivons avec elle les traces d’Uqsuralik, jeune femme inuit qui par son nom est «l’animal blanc», tout à la fois Ours et Hermine, force et harmonie, masculin et féminin. Dans un monde lui aussi mouvant, où l’eau, la terre et le ciel ne cessent de se mêler en des configurations toujours nouvelles, où les âmes glissent entre les corps et déjouent les générations, Uqsuralik et son peuple évoluent au gré des saisons. La vie est âpre, la mort jamais bien loin, et les tâches du quotidien sont transcendées par leur inscription dans une riche cosmogonie. À la chasse ou au campement, dans la façon de s’habiller ou d’habiter, chaque geste fait sens dans le grand livre de l’univers. L’homme y tient sa place parmi les animaux, les esprits, les paysages.

Après Née contente à Oraibi, où elle nous initiait à la culture des Indiens Hopis, Bérengère Cournut poursuit sa quête d’autres façons de « faire monde ». Son écriture dépouillée, les respirations poétiques qui ponctuent le récit et la sagesse dont chaque page est empreinte font de De pierre et d’os un roman envoûtant, profondément humaniste. Uqsuralik est une héroïne que vous n’oublierez pas!


Le Tripode, 19 €btn commande

 
Le coeur de l'Angleterre - Jonathan Coe

coeur angleterre - coeL'avis de Régis:

Que dire encore de Jonathan Coe qui ne soit déjà dit, écrit, répété? Comment chroniquer un tel livre sans reprendre les formules toutes faites: «roman d’une génération», «roman du Brexit», «satire politique»? Peut-être écrire simplement que l’auteur culte de notre jeunesse (avec Testament à l’anglaise ou La maison du sommeil) nous éblouit une fois encore avec Le cœur de l’Angleterre.

Parfaitement traduit par la grande Josée Kamoun (traductrice par ailleurs de Richard Ford, John Irving, Jack Kerouac ou Philip Roth… excusez du peu!), ce roman s’impose comme un très grand cru de l’année. En près de 600 pages, Jonathan Coe «attrape» la vie comme personne, nous montre nos semblables, et surtout nous parle de nous, de notre monde. De nos espoirs et de nos désillusions.

D’avril 2010 à septembre 2018, nous renouons avec les personnages de Bienvenue au club et Le cercle fermé: Benjamin Trotter et sa sœur Loïs, son ami Doug, sa nièce Sophie et de très nombreux seconds rôles auxquels Jonathan Coe insuffle une présence peu commune. Toutes et tous sont aux prises avec une Angleterre en crise: les inégalités se creusent, la classe politique baigne dans l’entre-soi, le populisme gagne du terrain et libère la parole raciste. C’est l’euphorie collective et éphémère des J.O. de Londres, c’est surtout la terrible et fatale époque du pré-Brexit.

Le génie de Jonathan Coe, et ce qui en fait un immense écrivain, est de ne pas faire de tout cela un roman à thèse, un roman journalistique comme il y en a tant. De livre en livre, il nous montre combien la chose politique est étroitement liée à l’intime, à notre part la plus secrète. Mais ses romans, et ce Cœur de l’Angleterre en particulier, s’attachent plus que tout à dire LA vie, tellement plus complexe et multiple qu’un référendum, quel qu’il soit.  Les premières amours qui ne passent pas, les amitiés qui durent toujours, les regards en coin, les silences regrettés… Lui seul a le don de dire tout cela, de pénétrer dans l’épaisseur de nos quotidiens.

Et avec une nonchalance, une mélancolie et un humour tellement, tellement… british ! Régalez-vous: lisez Jonathan Coe !    

Gallimard, traduit de l'anglais par Josée Kamoun, 23 €

btn commande

 
Chimère - Emmanuelle Pireyre

chimere - pireyreL'avis de Clémence:

Avez-vous déjà vu une manouche idéaliste pratiquante, une biologiste passionnée d’OGM, une journaliste ne maîtrisant pas son sujet, un anthropologue qui vit dans les aéroports et une créature dite «chimère» extrêmement intelligente interagir dans un roman? Maintenant oui.


Emmanuelle Pireyre, à travers une satire politique et sociale poussée à son paroxysme, nous emmène dans la vie de ses multiples personnages dont les destins se rencontrent, devant faire face aux défis et aux dérives de notre époque. Chacun mène sa vie paisiblement, englué dans le quotidien, lorsqu’arrive un élément déclencheur qui viendra tout perturber: une missive, un coup de téléphone, un cadeau, un service demandé, ... Tous se voient propulsés hors de leur routine et contraints à participer à un programme qui s’échine à appliquer le concept de démocratie participative. Lors d’une conférence qui s’étendra sur plusieurs jours, chaque pays européen sera représenté et devra débattre sur une thématique imposée pour proposer des solutions aux diverses polémiques. La France, qui regroupe un panel très large, se verra attribuer le sujet du Temps Libre. C’est là que tout déraille et que la dérision d’Emmanuelle Pireyre prend place avec force.


Ce roman jouissif, drôle et fin, qui questionne les nombreux sujets sérieux d’actualité, nous invite à en rire plutôt qu’à en pleurer.

L'Olivier, 18.50 €btn commande

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 79