librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Littérature française
Vie de ma voisine - Geneviève Brisac

vie de ma voisine - brisacL'avis de Régis:

Toute ma vie j'ai séparé les gens en deux groupes, dit Jenny en repensant à ces journées, à l'homme du métro, au soldat allemand ou à la boulangère de l'avenue de la Villa qui acceptait sans moufter les faux tickets de pain. Il y a ceux qui comprennent et les autres. Les autres. Elle n'épilogue pas.

Cette phrase juste et précise, si simple en apparence, surgit dans le dernier livre de Geneviève Brisac comme une évidence pour dire la complexité de cette époque-là (la seconde Guerre Mondiale), et de la nôtre aussi : il y a ceux qui comprennent et les autres...

Ce sont les mots d'Eugénie Plocki, dite Jenny, voisine que Geneviève Brisac rencontre au hasard d'un déménagement et avec laquelle elle entreprend une traversée du XXe siècle. Les deux femmes se ressemblent malgré les années qui les séparent: libres, audacieuses, infatigables militantes. Un thé partagé, une marche dans Paris, des conseils de jardinage, et la rencontre fortuite devient amitié.

Jenny déroule alors le fil de sa vie: ses parents, juifs polonais installés en France en 1925 et farouchement amoureux des valeurs de la République, les années de guerre, la déportation des parents, l'humiliation d'un crachat reçu dans la rue, l'amitié inconditionnelle, les engagements de l'après-guerre... Avec le bref et bouleversant « Vie de ma voisine », Geneviève Brisac fait oeuvre de transmission: elle écrit plus qu'un témoignage, un récit puissamment littéraire, qui nous rappelle combien l'utopie, l'espoir et les livres sauvent de tout.

Les combats et les espoirs de Jenny n'appartiennent pas à un monde enfui: ils tendent à notre monde un miroir stimulant et invitent à réfléchir, à s'indigner, à transmettre. Comme l'écrivait l'amie de Jenny, Charlotte Delbo:

Apprenez à marcher, et à rire,

parce que ce serait trop bête à la fin que tant

soient morts

et que vous viviez sans rien faire de votre vie.

Geneviève Brisac sera notre invitée le vendredi 3 février à 20 heures pour présenter "Vie de ma voisine".

Grasset, 16.25 €btn commande

 

 

 
De Profundis - Emmanuelle Pirotte

de profundis - pirotteL'avis de Régis:

Dystopie, conte fantastique, roman d'amour: De profundis est tout cela à la fois. Après l'inoubliable Today we live (Cherche Midi, 2015), Emmanuelle Pirotte nous revient avec une incroyable descente aux enfers, un roman envoûtant, palpitant, questionnant.

Dans un avenir proche, le virus Ebola III décime l'Europe, les victimes sont innombrables, le traitement introuvable, la démocratie vacille, les gouvernements tombent. La violence fait rage à Bruxelles comme ailleurs, et c'est une anarchie terrifiante qui s'empare de la ville. Des cadavres jonchent les rues, les religieux se radicalisent, atmosphère de fin du monde. C'est dans cette pagaille que Roxanne évolue. Jeune femme brillante, elle a basculé dans une certaine marginalité. Son quotidien bancal est fait de ventes à la sauvette de médicaments contrefaits et d'autres mauvais plans. Jusqu'au jour où sa fille, abandonnée à la naissance, resurgit. Stella, fillette intelligente mais mutique, incapable de la moindre émotion, découvre cette mère inconnue avec distance. Pour Roxanne, c'est un tournant décisif.

Nous suivrons leur fuite de Bruxelles vers un hameau reculé du Sud du pays où Roxanne a grandi. Une maison de famille abandonnée sera leur refuge, la possibilité d'une vie nouvelle. Mais pour combien de temps? Le roman bascule alors dans le conte fantastique, sans que le lecteur ait pu reprendre son souffle.

En seulement deux romans, Emmanuelle Pirotte s'installe dans le paysage de la littérature française contemporaine et y trouve une place bien à elle. Son écriture virtuose, implacable semble courir sur la page. A la fois précis, poétique, ponctué d'humour, son style embarque le lecteur pour un voyage déroutant, dont on ne sort pas indemne.

De profundis est, à n'en pas douterbtn commande, un roman qui fera date dans la littérature francophone.  

Le Cherche Midi, 19.70 €

 
Spécial Intime Festival!

Retrouvez nos chroniques autour des livres lus et des auteurs invités à l'intime festival!

Peter Heller présentera ce samedi 4 septembre "Peindre, pêcher et laisser mourir" (Actes Sud). Son livre précédent est une magnifique découverte pour Adrien:

037

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lise Charles a écrit deux romans ébloussants. "Comme Ulysse" (POL) sera lu ce samedi 4 septembre par Anne-Cécile Vandalem. Lise Charles donnera également un entretien dimanche à 16 heures. Lisez la chronique d'Adrien:

036

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jens Christian Grøndahl est l'une des grandes voies d'aujourd'hui. Lucas Belvaux lira ce samedi "Les portes de Fer". Geneviève Simon s'entretiendra dimanche avec l'auteur. Lisez la chronique d'Anouk:

portes fer - grondahl

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 22