librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 11h00 à 17h00

batir aussiL'avis d'Edith:

"Bâtir aussi", c’est ce que les plus optimistes révolutionnaires parmi nous n’ont même jamais commencé à imaginer. "Bâtir aussi", c’est la vie, concrète, pourrie et merveilleuse, débarrassée du capitalisme et des entraves qui vont avec. Ce quotidien, les Ateliers de l’Antémonde nous en proposent des morceaux dans ce livre de nouvelles résultat d’un travail d’écriture collective.

A travers ces bouts d’une société qui déconstruit et se redéploie en tentant de mettre à bas les dominations, "Bâtir aussi" nous offre des bouffées d’air frais. Certes, il s’agit d’ «utopies pourries», car non, tout n’a pas miraculeusement changé en dix ans, sexisme et fâcheux n’ont pas disparu en 2020. Mais l’Haraka et ses nouvelles sociétés tentent de faire avec, et surtout sans. Au final, le livre entrouvre un horizon de questions inspirantes et perturbantes (Comment on se déplace désormais? Comment on fait avec l’énergie limitée?), et surtout, surtout, tellement désirable.

Certain.e.s d’entre nous connaissaient peut-être déjà la célèbre phrase de Durruti : "Nous portons un monde nouveau dans nos cœurs". Mais qui savait que la phrase entière, qui commence le livre, est celle ci ? : "Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi. Nous portons un monde nouveau dans nos cœurs".

Cambourakis, collection Sorcières, 12 €btn commande

besoins artificiels - keucheyanL'avis d'Adrien:

Ce n'est pas nouveau, les besoins artificiels nous aliènent et leur prolifération sous-tendent le consumérisme ; de plus, ils sont écologiquement néfastes.

A travers quelques thématiques, en commençant par la pollution lumineuse et le droit à l'obscurité, puis en présentant les théories des besoins de Karl Marx, André Gorz et Agnes Heller, le sociologue Razmig Keucheyan soulève les questions de "comment couper court à cette prolifération des besoins artificiels [et] comment par là même sortir du consumérisme".

Il dissocie les besoins artificiels des besoins authentiques et montre le potentiel révolutionnaire de ces derniers. Et de citer Marx: "une révolution radicale ne peut être que la révolution des besoins radicaux".
La Découverte - Zones, 19.55 €btn commande

ames sauvages - martinL'avis d'Anouk:

Avec Les âmes sauvages, Nastassja Martin nous entrouvre les portes des Gwich’in et déplie les façons de «faire monde» de ce peuple d’Alaska.

Sous l’effet conjugué de la crise écologique, de l’exploitation à outrance de leurs territoires pour le pétrole ou le tourisme et de la catastrophe humaine qui accompagne ces mutations, l’univers culturel traditionnel des Gwich’in est comme sorti de ses gonds.

Au travers d’un récit puissant, sans nous épargner ses doutes et ses questionnements, Nastassja Martin raconte et décrypte cet effondrement, mais aussi les stratégies mises en place par les Gwich’in pour garder un dialogue avec le monde non-humain, celui des esprits et des animaux, qui malgré tant et tant de révolutions continue de se mouvoir à la lisière de leurs existences.

C'est absolument passionnant: Les âmes sauvages deviendra assurément un classique de la littérature anthropologique.

 

La Découverte, 24.95 €btn commande