librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Lectures
Young Lords. Histoire des Black Panthers latinos (1969-1976) – Claire Richard

young lordsL'avis d'Edith:

Beaucoup ont déjà entendu parler des Black Panthers. Plus ou moins précisément, on sait qu’il s’agit d’un mouvement révolutionnaire afro-américain de libération. Ceux qu’on connait moins, voire pas du tout, ce sont les Young Lords, un groupe de jeunes révolutionnaires latino-américains du quartier portoricain d’El Barrio (New York), à la fin des années 1960. À l’instar des Black Panthers, ils ont décidé de s’organiser pour résister à l’oppression et à la discrimination de leurs communautés, remplacer l’Etat capitaliste et raciste par des alternatives communautaires et politisées.

Du ramassage des poubelles non évacuées de leurs quartiers au détournement du camion de radiologie de la mairie de New York, en passant par l’organisation de déjeuners gratuits et l’occupation d’un hôpital pour dénoncer son délabrement, les Young Lords ont été incroyables d’ingéniosité et d’émulation collective dans leurs actions. Leur succès fut tel que d’autres groupes se lancèrent dans d’autres villes.

Au-delà de leurs prouesses, il se distinguent aussi des mouvements révolutionnaires de l’époque par leur attention aux rapports de domination en interne à leur mouvement (féminisme, homophobie, racisme…) et sont particulièrement attentifs à leurs manières de fonctionner ensemble et à l’importance de se changer soi-même pour pouvoir s’émanciper vraiment du système qui les opprime.

Le livre, presqu’essentiellement composé de témoignages recueillis par Claire Richard ou d’extraits de documents divers de l’époque, se lit comme un roman et constitue une passionnante leçon de community organising appliqué. Traçant la vie du mouvement de ses débuts à sa fin, il donne aussi des clés pour tirer d’éventuelles leçons des mouvements qui terminent mal, déchirés entre autres par des conflits internes.

Terriblement inspirante, lumineuse d’idéal, cette page méconnue de l’Histoire du mouvement social américain vaut vraiment la peine d’être découverte.

L'Echappée, 19€ btn commande

 
Ecoute la ville tomber - Kate Tempest

tempestL'avis d'Edith:

Kate Tempest, poétesse, dramaturge et rappeuse anglaise, se glisse dans sa nouvelle plume d’écrivaine avec fougue et souplesse. Ce premier roman est un petit chef d’œuvre d’originalité simple et percutante.

Becky et Harry, les deux héroïnes principales, enflamment les pages, éclipsant les autres personnages. Becky est une lionne, Harry une championne qui s’ignore. Et les deux ensemble quelque chose au croisement entre âme sœurs et âmes en sang. Dans une atmosphère de grise mine, de nuits étourdissantes et de matins de bois, de vies un peu larguées et d’affaires qui marchent plus ou moins pas, les deux se rencontrent, se reconnaissent. À partir de là, les fils des différentes trajectoires se tissent et s’emmêlent, menant peu à peu vers une apothéose explosive.

Qu’ont-ils de plus, Becky, Harry, et puis Léon, le fidèle bras droit et meilleur ami d’Harry, Peter, le frère d’Harry, fou amoureux de Becky, Ron et Rags, les oncles discrètement mafieux de Becky, puis tous les autres, qu’ont-ils de plus qui fait qu’on s’y attache autant, malgré leurs – parfois très gros – défauts ? Peut-être cette envie désespérée d’être heureux, quitte à se retrouver dans des embrouilles sans nom.

La ville s’effondre, invisible, et les corps tiennent. Par la drogue, l’alcool, l’espoir, l’amour, par la danse effrénée, par obligation, par défaut.

Il y a dans « Ecoute la ville tomber » un peu du Ken Loach de « La part des anges », où le drame social frôle chaque instant l’histoire qui pourrait être heureuse, un brin de thriller, une dose de coup de foudre, et enfin une sacrée plume. L’écriture poétique et directe de Kate Tempest porte le roman, qui slame entre la pluie et la drogue, la danse et la fumée, avec des éclats de lumière dans les yeux de ses protagonistes.

C’est à peine un pavé (avec ses modestes 425 pages) mais c’est un condensé de briques anglaises pleine de fumée crasseuse et de charme sans vernis.

Rivages, traduit de l'anglais par Madeleine Nasalik, 22.50€ btn commande

 
Des lectures et des activités pas comme les autres: bienvenue aux ateliers L'as-tu lu!


ateliers astulu 2La librairie Point Virgule est heureuse de vous présenter ses tout nouveaux "Ateliers L'as-tu lu", des lectures et des activités pas comme les autres pour les enfants de 4 à 8 ans!



Lecture d'albums, joyeuses animations sur les thèmes choisis, invités inattendus,

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 61