librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Littérature étrangère
Seul - John Mulgan

seul mulgan

L'avis d'Anouk :

Ecrit en 1939 par un jeune écrivain au talent prometteur (il mourra à 34 ans au cours de la Seconde Guerre Mondiale), Seul est un classique en Océanie. On y suit le parcours de Johnson, survivant anglais des tranchées, qui s'embarque après la Grand Guerre pour la Nouvelle Zélande. Travailleur, courageux, il passe de métier en métier jusqu'à ce que la crise de 1929 et un drame passionnel viennent ruiner ses ambitions. Contraint à la clandestinité, Johnson trouve alors refuge dans l'absolue solitude du bush...

Avec Seul, John Mulgan apparaît comme un Jack London des antipodes : même engagement social et politique, même conviction que la littérature doit parler des perdants et des exclus, même intensité du récit. Une découverte !

Traduit de l'anglais (Nouvelle Zélande) par Pierre Furlan

Esperluète, 18 €

 

 
Accabadora - Michele Murgia

accabadora-murgia

L'avis d'Anouk :

Sur la terre âpre et belle de la Sardaigne, les traditions sont immuables. La vie, l'amour, la mort y obéissent à des lois transmises depuis le plus lointain passé.
Entre émerveillement et rébellion, Maria va en faire le lent apprentissage, guidée par sa "mère d'âme".

Avec Accabadora, Michele Murgia nous plonge dans un monde fascinant, où les interrogations les plus contemporaines trouvent écho dans l'héritage des ancêtres. Elle fait aussi le portrait de deux femmes à l'esprit libre, qui ont conquis de haute lutte leur indépendance dans une société où le patriarcat demeure la norme. A la suite de Marcello Fois ou Milena Agus, Michele Murgia montre tout à la fois le visage solaire de sonîle, le poids des traditions, et les chemins parfois tortueux qu'emprunte toute transmission.

Une découverte lumineuse !

Traduit de l'italien par Nathalie Bauer

Seuil / Points, 17,20 € / 6,30 €

btn commande 

 
La grande maison - Nicole Krauss

la grande maison

L'avis d'Anouk :

L'incertitude, l'imperfection, le fragment : dans ces béances s'inventent nos vies, nos rêves, et les romans les plus ambitieux. La Grande Maison est de ceux-là. Nicole Krauss y croise les temps, les lieux et les personnages, et laisse au lecteur le soin de patiemment remonter le puzzle. Mais toujours quelque chose échappe. Et cette pièce manquante est la vie même... ou la littérature.

Après L'histoire de l'amour, Nicole Krauss éblouit une fois encore par la subtilité de son architecture romanesque. Belles et poignantes, les histoires qu'abrite sa Grande Maison sont autant d'hommages à la toute puissance de la mémoire et à ses ruses infinies pour consoler de l'échec et de la perte.

Traduit de l'américain par Paule Guivarch

Ed. de l'Olivier / Points, 22,30 € / 7,70 €

btn commande

 

 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 Suivant > Fin >>

Page 26 sur 29