librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Littérature étrangère
Seuls sont les indomptés - Edward Abbey

abbey L'avis d'Edith:

Un hymne à la liberté!

Il est des formules tellement usées qu'elles en perdent leur signification. « Seuls sont les indomptés » redonne à celle-ci tout son sens.

1950. Nouveau Mexique. Jack Burns, cow-boy anachronique et solitaire, à la jument sauvage, la guitare accordée et aux idées libres. Nonchalamment courageux, quand son ami Paul est condamné à deux ans de prison, Jack décide de se faire arrêter...pour le faire s'évader.

Écrit en 1956, ce roman, le premier d'Edward Abbey, est déjà empreint jusqu'à la moelle du caractère insoumis et libertaire de l'auteur et de son œuvre.

 

Gallmeister, 23.80€btn commande

 
Disent-ils - Rachel Cusk

disent-ils - cuskL'avis d'Anouk:

C'est un livre a priori déroutant, bien loin des romans au charme tellement anglais qu'étaient Arlington Park ou Les variations Bradshaw. Et pourtant Rachel Cusk réussit cette fois encore à nous embarquer à sa suite, et l'on sort de Disent-ils avec la conviction que ce nouveau roman est sans aucun doute le plus audacieux et le plus réussi de ceux qu'elle nous a donnés à lire.

Romancière anglaise, la narratrice passe quelques jours à Athènes pour y animer un atelier d'écriture. Elle laisse entre parenthèses un quotidien que l'on sent sur le fil pour se consacrer aux histoires des autres. Et dès le voyage en avion, la voici assaillie par ces histoires. Un voisin bavard déroule devant elle le cours de sa vie, ses trois mariages, ses parents, ses enfants, ses réussites et ses échecs. Ses élèves en feront autant. Et c'est à travers toutes ces scènes de vie drôles ou cruelles, tendres ou étranges, jamais aussi anecdotiques qu'elles n'en ont l'air, que se dessine le portrait de la narratrice.

Tour de force littéraire, Disent-ils se lit surtout comme une radiographie de notre temps. L'oeil sensible et ironique de Rachel Cusk ne manque rien de nos travers. L'avidité de parole de chacun, la tyrannie des apparences, la difficulté de la vie à deux pour les individus...: la galerie d'histoires qu'elle tisse avec virtuosité nous tend un miroir peu flatteur, mais d'une vérité confondante.

Disent-ils est aussi, en creux, un très subtil portrait de femme. Rachel Cusk, comme dans ses romans précédents, interroge la séduction, la maternité, le temps qui passe, la solitude. Sa narratrice, dont on n'apprendra le prénom qu'à la fin du livre, lui ressemble sans doute beaucoup. Rachel Cusk lui donne peu la parole, et pourtant on n'oubliera pas Faye, lumineuse presque malgré elle. Avec ce livre étourdissant de maîtrise, Rachel Cusk s'inscrit dans la lignée des immenses romancières anglaises: une Virginia Woolf d'aujourd'hui.

Traduit de l'anglais par Céline Leroy, L'Olivier, 21 €btn commande

 

 

 
La mouette au sang bleu – Iouri Bouïda

mouetteL'avis d'Edith:

Iouri Bouïda nous plonge dans la Russie d'un petit village perdu, Tchoudov. Au milieu d'un tourbillon gelé d'Histoire et d'histoires, un pivot: Ida Smoïro, la mouette au sang bleu. Petite fille, colombe ratée, Ida est obnubilée par le théâtre. Jeune femme, elle brille à Moscou dans le rôle de la mouette de Tchekov. Vieille dame, au bout d'une vite pleine de dérapages, Ida est la dignité incarnée. « Le bonheur ça fait grossir ».

On passe du présent au passé, en bondissant d'époque en époque, et remontant plus loin encore pour aller gratter les légendes, on croise cent personnages captivants. Un univers romanesque et fascinant, entre Kusturica et Gabriel Garcia Marquez.

Un "Cent ans de solitude" russe!

Gallimard, 24€ btn commande

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 sur 27