librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

Intime Festival, chapitre 5

intime festival 5Nous sommes nombreux à attendre avec impatience le cinquième chapitre de l'intime festival. Il s'écrira au Théâtre de Namur, les 25, 26 et 27 août. Et comme chaque année, la programmation est tout simplement incroyablement séduisante. D'immenses comédiens, des textes forts, des auteurs à la voix qui porte: merci à l'équipe de l'intime festival de nous offrir un tel festin littéraire!

Pour vous mettre l'eau à la bouche, nous avons repéré pour vous quelques temps forts de ce Chapitre 5:

surface de reparation - el khouryEn partenariat avec l'intime festival, la librairie Point Virgule s'associe à la librairie Papyrus pour inviter le jeune Namurois Olivier El Khoury ce mardi 22 août à 19 heures 30 à  la Maison de la Poésie. Il nous présentera son premier roman, "Surface de réparation", tout juste paru aux éditions Noir sur Blanc. La rencontre sera animée par Michel Lecomte, journaliste sportif à la RTBF.

Olivier El Khoury offre avec « Surface de réparation » un roman drôle et émouvant, à l'énergie contagieuse. On y suit les tribulations d'un supporter du FC Bruges dont le destin s'écrit dès la naissance en bleu et noir. De Namur à la Guadeloupe, entre bonheurs exubérants et doutes abyssaux, il tente de trouver sa place dans un monde aussi incertain qu'un championnat de football. Avec ce loser magnifique, Olivier El Khoury signe un portrait inoubliable et un roman mutin, malin, pétillant. Assurément « Surface de réparation » marque la naissance d'un écrivain. Une révélation qui va marquer la rentrée littéraire!

L'entrée à cette soirée est libre. Merci de confirmer votre présence par courriel.

 

 

fante intime festivalLes Grandes Lectures sont traditionnellement les moments forts du festival. Elles s'annoncent exceptionnelles cette année. Jugez plutôt:

« Non je ne déteste pas cet endroit; je déteste ce qui m’arrive quand je m’y trouve. Je déteste l’attirance qu’il exerce sur moi. Le fait qu’il ne conduise à nulle part ailleurs qu’à lui-même. Le fait que tout le monde dépende de tout le monde et qu’un individu ne puisse pas être libre. » Cet endroit, c'est le Vermont de Robin MacArthur, et on ne peut s'empêcher de trouver dans les nouvelles de cette très jeune auteure américaine des résonnances tchéckhoviennes. Tristesse, tendresse, abandon, pudeur font de ce "Coeur sauvage" un livre d'exception. Il sera lu par Céline Sallette.

Même mélancolie sans emphase dans le très beau "Sur la plage de Chesil" du romancier anglais Ian McEwan. D'un drame minuscule, celui d'une nuit de noces manquée dans la prude Angleterre d'avant la révolution sexuelle, Ian McEwan tire un roman puissant. Ce qui se joue ici, c'est l'incompréhension au coeur de toute relation, et c'est bouleversant. Marianne Denicourt et Dirk Roofthooft se donneront la réplique sur scène samedi midi.

Martin Winckler en personne accompagnera Mélanie Doutey pour la lecture de son roman "Le choeur des femmes". Dans un service de gynécologie, patientes et soignants sont pris dans un tourbillon de désirs, de bonheurs, de craintes. Entre les murs aseptisés de l'hôpital se joue la grande histoire de la vie, et l'humaniste Martin Winckler nous la restitue avec saveur, passion et générosité.

On n'aura jamais fini de lire "L'étranger" d'Albert Camus. Ce qui s'y dit de la condition humaine, de l'absurdité du monde, du tragique au coeur de toute vie résonne avec acuité 75 ans après la première parution du livre. Pour dire ce texte et sa part de mystère: Jean-Quentin Châtelain, comédien et acteur au parcours impressionnant.

Enfin, ne manquez pas de retrouver John Fante et son "Chien stupide" pour la clôture du festival. Ceux qui connaissent l'oeuvre de John Fante vous le diront: il est assurément l'un des plus attachants auteurs américains, l'un de ceux que l'on n'oublie jamais lorsqu'il fait irruption sur son chemin de lecteur. Drôle et fragile, toujours sur le fil, John Fante sera lu par un comédien dont on imagine déjà combien il va magnifiquement lui rendre grâce: Jean-François Balmer.

 

desorientale - djavadiEt puis, il y a tous ces auteurs invités pour un entretien, une lecture, une carte blanche. Là aussi le casting est sans faille, et parmi bien des invités passionnants, il ne faut pour rien au monde manquer Négar Djavadi qui viendra parler du génial "Désorientale", Jérôme Ferrari qui, avec son comparse Oliver Rohe, présentera "À fendre le coeur le plus dur", une passionnante réflexion sur ce que c'est que représenter la guerre, ou encore le romancier turc Hakan Günday dont le poignant "Encore" éclaire avec puissance le drame des réfugiés en route vers l'Europe. Et puis il y aura aussi Simon Johannin, dont le premier roman, "L'été des charognes" est l'une des révélations de ces derniers mois, le prolifique et génial auteur de bd Bastien Vivès, Pierric Bailly pour évoquer un stupéfiant récit de deuil, "L'homme des bois"... 

 

Gageons que ce chapitre 5 sera intense, émouvant, réjouissant, vibrant — un joyeux précipité des infinis pouvoirs de la littérature.

 

 Pour consulter le programme complet du festival ou pour réserver vos places: http://www.intime-festival.be/