librairie
point virgule

Rue Lelièvre, 1 B-5000 Namur | Tél. : +32 (0)81 22 79 37 | info@librairiepointvirgule.be | Du lundi au samedi de 9h30 à 18h30

L'Ecole des Loisirs a 50 ans!

50 ans edl2015 sera une grande année pour les jeunes lecteurs de la librairie Point Virgule. Une année magique, pleine de concours, de cadeaux, de beaux albums, de chouettes vitrines ! Eh oui, nous allons fêter tous ensemble L'Ecole des Loisirs pour son cinquantième anniversaire. Un programme très prometteur, vous vous en doutez...

Tout au long de l'année, restez attentifs à nos vitrines et tables : d'autre surprises vous attendent. Les thématiques suivantes vous sont déjà dévoilées : « 50 ans que les enfants n'ont peur de rien », « 50 ans que les enfants prennent le large », « 50 ans que les enfants ont le dernier mot », « 50 ans que la vie est dans nos romans ». De belles lectures en perspective !

Joyeux Anniversaire à nos amis de l'Ecole des Loisirs et... que la fête commence !

Depuis le début de l'année, nous vous proposons chaque semaine de replonger dans le catalogue de cette magnifique maison d'édition. Voici quelques-unes de nos lectures incontournables:

Les choix de Régis:


brouille - boujon"La brouille" de Claude Boujon:

"La brouille" est une histoire de voisinage: Monsieur Brun, un lapin marron, et Monsieur Grisou, un lapin gris, ont des terriers voisins. Leur belle entente des débuts va malheureusement rapidement déraper. Le désordre de l'un, le tintamarre de l'autre détruisent l'harmonie, chaque fait et geste devenant prétexte à la bagarre. Mais quand le renard rôde, nos deux lapins devront rapidement comprendre que rien n'est plus important que la solidarité et désormais « ils se disputent très rarement, et uniquement quand c'est indispensable. »

Claude Boujon signe avec cet album une fable universelle et inoubliable. Raconteur de génie, il nous fait réfléchir à une des grandes questions fondamentales : comment vivre avec les autres? Son dessin va à l'essentiel: un gazon, un horizon, deux terriers, deux personnages. Un trait d'une efficacité incomparable.

 

jhabite ici - mvz"J'habite ici" de Michel Van Zeveren:

Imaginez-vous une cabane en bois dans une clairière par une nuit d'hiver. Aux murs de cette cabane, trois trophées de chasse qui sont des têtes de loups, sur une chaise à bascule une toque façon Davy Crockett et un poignard dans son fourreau. Mais oui, vous avez raison, c'est la maison d'un chasseur! Et ce vieux bonhomme est si fatigué qu'il se met à ronfler à la seconde où il se couche, sans entendre les sarcasmes des fameuses têtes de loups que nous pensions empaillées. Les trois compères se moquent allègrement: « Et cette haleine de camembert... », « Qu'est-ce que ça pue », « Pas autant que ses pieds ».

Mais voilà qu'un bruit surgit depuis la cuisine, réveillant notre chasseur qui ne dort jamais sans son vieux fusil. Sous ses yeux éberlués, un loup se prépare un café! Dans sa propre cuisine! Un tir retentit aussitôt mais ne laisse pas la moindre égratignure au loup blanc, ni le grand coup de hache qui va suivre, ni les flèches ni même le coup de poignard dans le dos. Rien n'y fait. Désespéré, découragé, épuisé, le chasseur comprend qu'il s'agit d'un fantôme de loup qui vient le narguer et décide de rendre les armes et de retourner se coucher... bientôt rejoint par ce loup-fantôme qui vient se blottir à ses côtés! Les taquineries de nos trois têtes de loup ne tarderont pas, vous vous en doutiez!

Une histoire pour se moquer gentiment de ceux qui se croient les plus forts et qui nous rappelle que l'humour et l'ironie ont toujours le dernier mot.

 

machine de michel - monfreid"La machine de Michel" de Dorothée de Monfreid:

Dorothée de Monfreid a un parcours impressionnant. C'est à elle qu'on doit les aventures de Coco ou de Chacha ou depuis peu celles d'une bande de clébards adorables : Zaza, Popov, Micha, Nono... une fois adoptés, vous ne pourrez plus vous en passer ! C'est elle aussi qui a publié le magnifique « Nuit noire » ou l'étonnant « Cochon magique ». Son univers, vous l'aurez compris, nous charme et nous accompagne depuis un certain temps !

Je vous parle aujourd'hui d'un album inoubliable : « La machine de Michel ». Michel, c'est ce gamin à la salopette rouge et à la tignasse bouclée qui nous accueille dès la couverture. C'est un personnage hors-norme dans la littérature jeunesse, un petit rêveur, plein d'imagination et féru de bricolage. En deux mots, Michel est invité à l'anniversaire d'Alice et décide de lui construire un cadeau spécial, qui lui ferait vraiment plaisir. « Je sais, je vais lui fabriquer une machine à fêter les anniversaires ». Malgré les moqueries des gamins du voisinage, Michel s'applique, réfléchit, assemble, déconstruit, recommence, découpe, démonte, recommence, ajoute. Le jour J arrive et la machine est là, tout est prêt. Mais comme tous les génies, Michel est pris d'un doute affreux, renonce à offrir son fabuleux cadeau et s'isole dans sa chambre.

La suite nous dira combien nos inventions nous dépassent quelquefois et comme nous avons raison de croire en nos rêves les plus farfelus. L'imagination au pouvoir ! Sacré Michel !

 

cet elan - jeffers"Cet élan est à moi" de Oliver Jeffers:

"Wilfred possédait un élan". Vous en connaissez beaucoup, vous, des histoires qui commencent par ce genre de phrase? Avouez-le, ce n'est pas banal... Le petit Wilfred a donc croisé un beau jour la route d'un élan, l'a adopté et baptisé Marcel. Depuis, il lui consacre toute son énergie, tente de lui inculquer quelques règles basiques de courtoisie et de savoir-vivre. Mais Marcel n'en fait qu'à sa tête et s'aventure toujours plus loin de la maison de Wilfred, sans lui prêter grande attention. C'est entendu, les élans sont des ingrats. Capables, comme Marcel, de quitter leur petit maître pour une pomme bien rouge tendue par une vieille dame. Wilfred devra comprendre qu'on ne dresse pas ce genre de bestiole facilement et que, dans toute relation, il faut faire preuve de compromission ! Le travail d'illustration d'Oliver Jeffers est une merveille, les personnages se déplacent dans des paysages somptueux qui permettent à la fantaisie de s'infiltrer partout. Un régal !

 

olga et son chat - brisac"Olga et le chat" de Geneviève Brisac:

Olga est une petite fille malicieuse, pétillante, un peu mordante! Dans le jardin de la maison de vacances, elle construit avec soin un château de sable époustouflant. Quand soudain, une découverte horrible la fait bondir: Mao, le chat des voisins, s'est permis de faire ses crottes dans la cour principale de son palais, ce chef-d'oeuvre d'architecture éphémère! Ce maudit animal ne perd rien pour attendre... Avec la complicité de sa soeur Esther, Olga lance un sortilège au bébé chat qui disparaît aussitôt du périmètre. Désespoir et angoisse de la voisine, (très) légère culpabilité des deux soeurs... les heures qui suivent l'incident ne sont pas très amusantes. Heureusement, le sort jeté « n'avait qu'un temps d'efficacité très court » et Olga, qui n'a jamais peur des contradictions, se découvre même une nouvelle passion : les chats!

Ne boudons pas notre plaisir: il faut se ruer sur la série des Olga. Une douzaine de romans truculents dans la collection Mouche pour suivre les tribulations de cette petite parisienne inoubliable. Et, pour les inconditionnels, l'Ecole des Loisirs propose une intégrale: Le grand livre d'Olga. Geneviève Brisac décrit, avec l'humour qu'on lui connait, l'univers de la fillette, ses grandes questions, ses excentricités, son refus de la norme et ses peurs bien compréhensibles de devenir une adulte conventionnelle. Un grand vent de liberté et de révolte souffle dans les pages de ces romans, à découvrir sans modération dès 6 ans.

 

ami petit tyrannosaure - vaugelade"L'ami du petit tyrannosaure" de Florence Seyvos et Anaïs Vaugelade:

L'ami du petit tyrannosaure... Ou comment la pâtisserie peut agir sur notre instinct de prédateur !

Un tyrannosaure, c'est plutôt vorace, on s'en doutait. Mais celui-ci n'est décidément jamais rassasié : à peine rencontre-t-il un nouvel ami qu'il le dévore tout cru ! Il a beau se sentir coupable et pleurnicher tant qu'il peut, c'est plus fort que lui... le moindre copain qui surgit est avalé dans les cinq minutes.

Jusqu'au jour où débarque Mollo, une souris « qui venait d'une autre forêt ». Bien décidée à tisser une amitié durable avec ce glouton, elle va lui tenir tête en lui proposant de goûter ses gâteaux « maison ». Le temps passe et la souris reste en vie, malgré quelques tentatives du boulimique animal. Et le miracle se produit dans les œufs, la farine et le sucre : voilà que le tyrannosaure fabrique son premier gâteau ! Devenu cuisinier, il n'aura plus à dévorer les autres. Une nouvelle vie peut enfin commencer.

Avec les aventures insolites de ces deux personnages, Florence Seyvos écrit avec malice un conte qui nous donne à réfléchir, petits et grands, sur nos comportements parfois trop envahissants. Le dessin d'Anaïs Vaugelade rend cet album incontournable et indispensable !

 

 

Les choix d'Adrien:

pull"Mon pull" d'Audrey Poussier:

Ce livre contient le monde. Sans rire. Un pull. Tout le monde a eu ce pull trop petit, moche et qui gratte. Que vont-ils penser de moi ? Comment vais-je me comporter avec cet accoutrement qu’on m’impose ? On ne devrait pas en faire une histoire. Et pourtant…

Que ce soit dans J’ai pas dit partez !, Guili Guili, Au lit Tout le monde,... Audrey Poussier par sa simplicité touche au principal. Le vivre ensemble, la frustration du vivre ensemble et de vivre avec soi et ses propres contrariétés. La simplicité des traits fait qu’on repère vite et néanmoins avec nuances les états d’âme du héros. Celui-ci pleure, bout, sourit, rit, s’énerve, se fâche, se rebiffe et rebout et repart seul et en paix avec lui-même et quitte la scène avec ce pull qui contient maintenant mille effets.

Lisez et observez le manège d’Audrey Poussier et vous rirez de nous tous et aussi de vous-même. Un livre pour les deux-quatre ans et beaucoup plus.

 

pp"Petit poil" de Irina Korschunow et Rheinard Michl:

Petit Poil n’est peut-être pas le plus connu des « Mouche », ce n'est pas vraiment un classique de la collection. J’en parle ici surtout pour remercier les personnes qui chaque semaine vont présenter des livres dans les écoles et dire l’importance qu’a eue une de ces personnes à mes yeux en me donnant le goût de la lecture.

Petit poil était un de ces livres conseillés et est ma première lecture personnelle. J’avais déjà lu des albums, des petits livres, des Caroline, ou autre Petzi, mais c’était toujours accompagné de mes sœurs, de mes parents ou de mon meilleur ami, Bruno. C’était déjà extraordinaire, mais cette fois, c’était tout autre chose. Je m’en souviens très précisément. Ce livre m’a procuré des sensations qui, plus de 25 ans après, sont encore bien présentes à mon esprit.

L’histoire est simple mais belle. Petit poil, voit son meilleur ami, Brunopoil (!), déménager.  Désormais seul, il va errer dans les bois et rencontrer un elfe qui chaque jour va lui permettre de réaliser son plus grand souhait, voler haut dans le ciel. L’elfe va aussi lui faire promettre de garder le secret de son existence. Jusqu’au jour où Petit Poil fait la connaissance de Konnypoil qui deviendra son nouveau compagnon de jeu. Il va très vite lui parler de l’elfe, mais le secret une fois révélé, l’elfe n’existe plus… Et ce n’est pas bien grave car dorénavant Petitpoil n’est plus seul pour jouer !
Les mondes mystérieux d’Irina Korschunow sont empreints de mythologie nordique et dégagent une douceur champêtre. Les illustrations de Reinhard Michl collent parfaitement à cet univers tantôt léger, tantôt inquiétant.

En tout cas, pour moi, ce livre fut une réelle expérience, l’ouverture d’une porte sur une infinité de possibles, je découvrais la grandeur de la littérature ! Et vous, vous vous souvenez de votre premier livre en solo ?

 

journee avec mousse"Une journée avec Mousse" de Claire Lebourg:

Ou plutôt deux journées avec Mousse où nous suivons Mousse dans sa vie paisible et agréable à la routine bien réglée.

Chaque matin, Mousse se réveille, pas trop vite, il profite de chaque instant, écoute la radio en sirotant son café bien installé dans son salon mais il sait quand il faut se mettre au boulot. Il habite si près de la mer que celle-ci à marée haute s'introduit dans sa maison et laisse à chaque passage des trésors par-ci par-là que Mousse récolte. Notre héros est moderne, il place ces coquillages et autres richesses issues des fonds marins sur son site de vente en ligne et prépare les colis qu'il enverra à l'autre bout du monde aux personnes désireuses elles aussi d'obtenir leur part d'océan.
Cette histoire serait bien évidemment trop calme si Bichon, un morse pataud n'était venu s'échouer chez Mousse. Ce dernier le chasse d'abord de chez lui, le morse le tutoie, lit un de ses livres et mange ses biscuits sans son accord ; Mousse n'a pas de temps à lui accorder, une journée déjà bien remplie l'attend déjà.
La nuit, il s'endort en rêvant du clapotis de l'eau... A moins que ce ne soit celui que produit Bichon, le morse dans la baignoire de Mousse ! Car oui, Bichon est revenu et Mousse s'en rend compte le lendemain matin en entendant un éternuement du monstre grippé. Mousse le voyant malade va s'en occuper, lui faire de bonnes soupes revigorantes, le couvrir comme il le faut, mais une fois guéri, Bichon retournera chez lui, près des siens et laissera Mousse dans son agréable solitude... A moins que.... 

Il y a du Catharina Valckx et du Arnold Lobel dans l'histoire de Claire Lebourg, dans la bienveillance et l'amicalité (relativement !) immédiate que les personnages se témoignent, dans la simplicité des relations qui se nouent. Les touches farfelues marchent à tous les coups, les contrepoints où l’on parle de Mousse tout en voyant Bichon à l’action font mouche et garantissent de francs éclats de rire des grands et des petits. Passez une journée (ou plus) avec Mousse, vous ne le regretterez pas !

 

fees du camping morgenstern"Les fées du camping" de Susie Morgenstern:

 Cette semaine, une dame est venue nous demander un livre pour réconforter un jeune garçon qui venait de se casser la jambe avant son camp scout. Pas de camp pour lui cette année, vous pouvez imaginer le désarroi ! Cette histoire c'est celle de Xavier, 9 ans, qui depuis sa naissance rêve de camping, alors que sa famille bourgeoise choisit toujours des vacances luxueuses, loft à New York, croisière sur la Méditerranée, semaine gastronomique au Club Magimerveille. Après des années d'insistance, où Xavier s'est petit à petit équipé en matériel de baroudeur, ses parents cèdent et ce sera une semaine de camping dans les landes écossaises. Bien qu'un simple camping en France lui convenait, il ne va pas faire la fine bouche, ça va être le pied !

Sauf que, l'avant-veille du départ, Xavier attrape une varicelle carabinée qui va le confiner à la maison toute la semaine. Tandis que sa famille va réaliser le rêve de Xavier, lui va se faire garder par un baby-sitter. Pour la suite et pour ne pas trop en dévoiler, je vous dirai juste que sa semaine va être géniale. Tout en restant à la maison à camper dans son salon, il va découvrir et apprendre plein de choses, il va grandir et s'amuser. Ce livre remonterait le moral de n'importe quelle troupe en galère !

 

 

jaime pas le lundi"J'aime pas le lundi" de Jérôme Lambert:
 
Affublé de son meilleur ami, Basile, rebaptisé Croûton – « car ce sont les seuls ingrédients que j'aime dans la salade César » - et de sa meilleure ennemie Fatou, Lucien Lemeur nous convie à une semaine de sa vie et, du début à la fin de son histoire, ne nous fait pas quitter un sourire large et franc.

 

Râleur invétéré, Lucien n'aime rien, par-dessus tout pas le lundi et quand il tente de se lancer dans la tâche incommensurable de dresser la liste de tout ce qu'il n'aime pas, il tombe sur Fatou, qu'il va bien entendu aimer détester.

 

Un duel se met en place avec Fatou. Tous deux vont devoir établir de façon exhaustive tout ce qu'ils n'aiment pas ici-bas. Le gagnant sera celui qui déteste le plus de choses. On s'aperçoit rapidement qu'au-delà de ne pas être indifférents l'un à l'autre dans la haine, Fatou et Lucien mettent en route une belle histoire d'amour.

 

Jérôme Lambert est très fort pour se mettre à la place de son héros, jeune ado perdu dans ses contradictions, cet âge où tout semble aller si lentement, mais où tout va si vite. Il nous transmet ces sentiments avec un humour débordant. Si comme moi, vous accrochez à J'aime pas le lundi et êtes dépité de voir arriver le mot « fin », rassurez-vous Maudit mardi vous ravira tout autant et la suite, Mercredi gentil sort, trois ans après le deuxième opus, à la fin de ce mois d'août.
 
« Bref, voilà comment habituellement les choses se passent et me dépassent, et voilà pourquoi je déteste le matin au collège. Il n'y a rien de drôle à rester échoué dans un couloir vide après le passage de la marée humaine, accroché lamentablement à un portemanteau par un troisième de deux mètres vingt (ça m'est arrivé UNE fois), ou bien à finir scotché contre le mur de la cantine.

Ça, c'est mon quotidien et je n'y prête même plus attention. Mais ce fameux lundi dernier, juste à la fin de la récréation du matin, au lieu de me prendre un simple cartable dans la face ou d'être arrêté dans mon élan par un innocent sac de sport de trois kilos, c'est sur Fatou que j'ai atterri. Bing ! Stoppé net. »

 

Les choix de Patrick:

ouvre moi ta porte - escoffier maudet"Ouvre-moi ta porte" de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet

 Nous connaissons tous la chanson "Cerf, cerf, ouvre-moi...", non?

 Eh bien, voici l'histoire d'un renversement de situation. Cette fois, c'est le cerf qui frappe à la porte du lapin. Puis vient un loup, plein de dents pointues, qui court lui aussi se réfugier, en pleine nuit, chez le petit lapin. Et pourquoi donc? Parce qu'il est poursuivi! Et par qui? Par un MONSTRE, pardi!

Parfaitement désopilant, cet album (en noir et blanc et avec des rabats!) est idéal pour désamorcer la peur... du noir, du loup... et des monstres!

 

bravo - konnecke"Bravo", de öle Konnecke

Ce soir, nous allons au CIRQUE! Et quel cirque!

Le spectacle qui y est donné est absolument incroyable. Du jamais vu: des acrobates téméraires ("tout va bien"), l'homme le plus fort du monde (qui ne renverse pas la tasse de café posée sur le dos de l'éléphant qu'il soulève d'une main), le dresseur de chevaux (il sait tout faire, même voler!), le dompteur de lion, les clowns qui font beaucoup de bêtises... Ils sont tous là!

Mais lorsqu'un incendie se déclare dans le cirque, c'est la panique. Heureusement, deux petits spectateurs courageux prennent les choses en main: BRAVO!

Les livres d'Ole Konnecke sont toujours emplis d'un humour délicieusement absurde et d'une cocasserie qui font merveille. "Bravo!" ne déroge pas à la règle.

Et maintenant? Lisez le livre!

 

Les choix d'Edith:

broadway limited"Broadway Limited" de Malika Ferdjoukh:

Jocelyn, jeune parisien de 17 ans, débarque à New York pour y étudier la musique une année. Ce qu'il ne sait pas, c'est que la pension qu'il a réservée est une pension...pour jeunes filles ! Page, Chic, Hadley, Manhattan, sans oublier le vieux dragon de Mrs Artemisia, toutes les femmes de la pension Giboulée sont un joyeux tourbillon de rires, de larmes, d'imprévu et de paillettes. Plongé dans l'Amérique des années 1950, des premières stars d'Hollywood et du début de l'ONU, le lecteur ne rêve que d'une chose : avoir la chance d'habiter à son tour dans la pension Giboulée.

 

Dans le nouveau livre de Malika Ferdjoukh, Jocelyn n'est au final qu'un prétexte pour nous plonger dans la vie de chacune des filles de la pension Giboulée. Toutes, elles veulent être comédiennes, danseuses, chanteuses. Toutes, elles rêvent de rencontrer un prince charmant. Et chacune, grâce à l'incroyable talent de Malika Ferdjoukh de peindre des jeunes filles fraîches et entières, devient notre amie.

Malika Ferdjoukh nous offre des personnages savoureux, une ambiance stylée et glamour, une verve de dialogues et un style envolé. Un livre où l'on s'inquiète lorsque le nombre de pages dans la main droite diminue alors que tellement de choses doivent encore se passer… Car on ne savait pas encore que le tome 2 arrive !

 

tu nous emmenes"Tu nous emmènes?" de Yuichi Kasano:

Pourquoi dire "non" quand ce n'est pas SI compliqué ?

Et comment les deux aviateurs de cette histoire pourraient résister au chien qui remue la queue, aux cochons qui font les doux yeux et à la vache qui, elle aussi, veut être de la partie ?

C'est ainsi que, de rabotage en coups de marteau, de « tap tap » en « clong clong », le papa construit une annexe pour chacun dans le petit avion rouge !

Des dessins et des couleurs tout en douceurs et en rondeurs qui donnent envie au lecteur, petit ou grand, d'être lui aussi de la partie pour s'envoler avec toute la joyeuse maisonnée. Car dans cet album, tout le monde sourit en coin, du papa au garçon, en passant par le chien, la vache et chacun des quatre cochonnets !

Yuichi Kasano nous propose un bonheur tranquille, à la fois simple et extraordinaire, une après-midi où tout est possible...comme toutes les après-midis ?

« C'est ça, un avion bien fait ! Il emmène tout le monde ! »

 

pyramide besoins"La pyramide des besoins humains" de Caroline Solé:

Christopher, 15 ans, vit dans les rues de Londres. Plus précisément, il vit sous un porche de Berwick Street, désormais sa rue à lui et à quelques autres perdants de la vie. Comme Jimmy, son meilleur ami d'au moins 30 ans son aîné.

Puis un jour, un peu par hasard, Christopher s'inscrit à un nouveau jeu de télé-réalité : La pyramide des besoins humains. 15 000 candidats, 5 semaines, un post par candidat tous les dimanches pour convaincre les internautes qui suivent le jeu que leurs besoins humains sont bien satisfaits.

Christopher joue. Avec la vérité de sa vie à lui, faite de froid, de hot-dogs et de cartons. Il passe les niveaux. Et peu à peu, de son sac de couchage sale, il devient une star. Mais à que prix ?

Christopher nous raconte. Comment il est arrivé à Berwick Street mais surtout comment il s'est fait embarquer dans cette drôle d'histoire. Le roman ne parfume pas d'eau de rose son quotidien d'enfant clochard. Mais il n'en fait pas non plus un mélodrame. Le journal de Christopher est franc et plein de réflexions sur la vie, les amis, la réalisation de soi... quel que soit l'endroit où l'on dort.

 

Les choix d'Anouk:


Ranelot et bufolet - lobel"Ranelot et Bufolet" d'Arnold Lobel:

Ranelot la grenouille facétieuse, toujours enthousiaste et curieuse de la vie et du monde, a pour meilleur ami Bufolet le crapaud peureux, taciturne et râleur. Leur duo improbable fait depuis les années '70 le régal des petits lecteurs... et des grands aussi! Le charme de l'illustration, l'éloge de l'amitié, le joyeux nonsense à l'œuvre chez Lobel, qui donne aux aventures des deux compères plusieurs niveaux de lecture: rien n'a vieilli dans ce livre merveilleux. Mon histoire préférée: celle du bain, lorsque Bufolet, crapaud pudique, ne veut pas entrer dans l'eau sans son maillot et interdit à ses copains de le regarder... attisant évidemment la curiosité de tous les animaux du coin. Éclats de rire garantis!

Ranelot et Bufolet, rassurez-vous, ne deviendront jamais des princes charmants. Tant mieux, c'est pour cela qu'on les aime!


tempete - seyvos"La tempête" de Florence Seyvos et Claude Ponti:

La rencontre de deux talents immenses ne peut donner qu'un album hors du commun: "La tempête" est le chef-d'oeuvre signé par Florence Seyvos au texte et Claude Ponti au dessin.

En une phrase, en un dessin, ces deux-là savent évoquer tout à la fois la violence extrême et la douceur infinie, nous faire trembler et espérer. "La tempête" qui met à mal la maison de Clarisse et ravage son univers familier lui permet aussi de vivre une expérience d'heureuse complicité. Blottie dans son lit avec ses parents, son doudou, un camembert et des biscuits à la cuiller, Clarisse est tellement bien "que ça doit rendre le vent furieux". Emporté sur les flots, le bateau-lit dérive dans un monde qui a perdu tous ses repères. Clarisse pourtant affronte la vie avec le sourire et une inaltérable vaillance.

"La tempête" est une aventure étonnante et bouleversante, un livre qui soigne toutes les angoisses des petits et des grands.

Ne me réveillez surtout pas, je rêve que je joue dans le lit de Clarisse...

 

waldo - valckx"Waldo et la mystérieuse cousine"de Catharina Valckx:

Un ours qui n'a pas envie d'hiberner, une lapine transformée en moule par une vilaine table, un sanglier (presque) imbattable aux fléchettes, sans oublier l'une ou l'autre bamboula endiablée et de piquants running gags: voici quelques-uns des ingrédients d'un roman fabuleux de drôlerie et d'espiéglerie.

Bien sûr, vous aurez reconnu l'univers facétieux de Catharina Valckx, dont les albums et les romans font immanquablement notre bonheur. On sent ici à chaque page le plaisir qu'elle met à nous raconter les aventures de Waldo.

Pour rendre service à son voisin Dédé le lapin, Waldo part à la recherche d'une prétendue cousine de celui-ci, Jenny, qui "habite au bord de la mer, à moitié dedans". Il ne sait pas encore qu'au bout du chemin il aura gagné de nombreux amis et découvert sa vraie nature: "je crois que je suis une race d'ours de mer". Dans son sillage, nous aurons beaucoup ri, tremblé juste ce qu'il faut et appris de joyeuses chansons de marins ("Clic-Clac, nous mangeons du plancton"). Les illustrations de Catharina Valckx, tout à la fois douces et pleines d'énergie, charment à chaque page. Waldo (comme Zanzibar, Carlo ou Docteur Fred, autres héros des romans de Catharina Valckx) est décidément un super copain!

 

au lit les affreux - bonameau"Au lit les affreux" de Isabelle Bonameau:

La nuit arrive, Zélie n'est qu'à moitié rassurée. Maman a beau lui dire que Sufi veille sur elle, il n'est quand même qu'un tout petit chat. Pourra-t-il la protéger des monstres qui rôdent? 

Zélie s'endort, et la magie commence. Voici notre héroïne emportée dans une forêt sombre, peuplée de personnages issus de ses pires cauchemars: une sorcière, un ogre, le grand méchant loup en personne... Mais Sufi veille! L'alliance de la petite fille et de son chat ramène toutes les créatures effrayantes à leurs justes proportions.

Avec beaucoup de finesse, un sens épatant de la couleur et du trait, des hommages subtils à d'autres auteurs que l'on aime (Dorothée de Monfreid par exemple, et Grégoire Solotareff) Isabelle Bonameau signe un album magnifique sur les peurs enfantines. Qui ne rêverait d'avoir un Sufi pour ami?

 

grandes questions - desarthe"Les grandes questions" d'Agnès Desarthe:

Quoi de plus fabuleux qu'une copine? Une copine pour toujours, avec laquelle on se sent bien, on s'amuse, on peut se poser plein de questions. Samira et Léna sont des copines de cette précieuse espèce. Et quand elles s'en vont en classe verte, l'aventure est forcément au bout du chemin...

Dans le dortoir, quand la ferme s'endort, Samira et Léna jouent à leur jeu favori, celui des grandes questions. Et à six ans, tout est "grande question": qui aime qui dans la classe? N'est-ce pas vraiment la honte d'avoir une maman embarquée dans la classe verte? Est-ce qu'on peut avoir plusieurs maris? Peut-on mourir d'un rhume, fût-il de cerveau? Tellement de questions que l'on s'endort parfois avant d'avoir pu y répondre...

Avec une finesse et une imagination imparables, Agnès Desarthe fait de ses héroïnes nos nouvelles copines. On les aime tellement, ces deux-là, qu'on a toujours six ans quand on lit "Les grandes questions".